Bilan technique : prochaines étapes pour l’IITA

  • 16 Décembre 2020

Cet article a été rédigé par la Directrice technique de l’IITA chez Development Initiatives, Wendy Thomas.

Il porte sur les mesures que nous prendrons à l’avenir sur la base des nombreuses recommandations découlant des ateliers du Bilan.

Dans le sillage du Bilan technique de cette année, je suis ravie de détailler la façon dont nous mettrons en œuvre les recommandations du Bilan afin d’améliorer les services techniques de l’IITA. Des informations supplémentaires sur le Bilan sont disponibles ici.

Vous trouverez ci-après une feuille de route des projets post-Bilan qui seront au cœur des travaux de l’équipe technique de l’IITA en 2021 (et au-delà). Le plan de travail complet de l’IITA pour 2021 est toujours en cours de finalisation. Le présent article porte sur les mesures que nous prendrons à l’avenir sur la base des nombreuses recommandations découlant des ateliers du Bilan. Notre feuille de route donne la priorité aux changements structurels de fond et aux éléments constitutifs, afin de permettre de nouvelles activités concernant les services destinés aux signataires et aux utilisateurs de données.

Exigences non fonctionnelles

Pour étayer nos futurs travaux techniques, nous avons défini des exigences non fonctionnelles complètes qui seront applicables aux outils et logiciels de l’IITA à l’avenir. Alors que les exigences fonctionnelles définissent ce qu’un produit ou service technique fait pour répondre aux besoins de l’utilisateur, les exigences non fonctionnelles définissent la façon dont un service ou produit est fourni (élaboré, installé ou piloté). Par exemple, elles peuvent définir qu’il est nécessaire de mettre en place des essais d’acceptation par l’utilisateur avant la publication d’un produit. Le consultant chargé du Bilan, Dan Hughes, a recommandé à l’IITA de concevoir des exigences non fonctionnelles solides en tant qu’élément fondamental pour nous aider à mettre en place une architecture intégrée.

Que devons-nous faire ?

Nous utilisons le modèle de qualité du produit logiciel (4.2) de la norme ISO/IEC 25010:2011 en tant que cadre des exigences non fonctionnelles, qui comprend huit caractéristiques : aptitude fonctionnelle, efficacité de la performance, compatibilité, opérabilité, fiabilité, sécurité, maintenabilité et transférabilité. Ces exigences seront ensuite élargies au besoin pour les outils et logiciels de l’IITA.

Avec qui devons-nous collaborer ?

Nous partagerons nos propositions d’exigences non fonctionnelles avec la communauté sur IATI Connect en vue d’échanger et de recueillir des commentaires (T1 2021).

Portail API

Les interfaces de programmes d’application (API) sont des spécifications des possibles interactions avec un composant d’un logiciel. Nous déploierons un nouveau portail API pour faciliter la gestion de nos API d’une plateforme à l’autre, ce qui nous permettra de mettre en place l’architecture intégrée recommandée par le Bilan et nous aidera à comprendre l’utilisation des services. Le consultant chargé du Bilan, Dan Hughes, a déclaré :

« Pour commencer, les API actuelles seront publiées publiquement sur le portail API. Au fil de temps, des API supplémentaires seront ajoutées et alimentées par la personnalité et les récits des utilisateurs. Ces microservices sont indépendants et connectés de manière souple. »

« Pour commencer, les API actuelles seront publiées publiquement sur le portail API. Au fil de temps, des API supplémentaires seront ajoutées et alimentées par la personnalité et les récits des utilisateurs. Ces microservices sont indépendants et souplement connectés. »

Que devons-nous faire ?

Nous devons cartographier les parcours de nos utilisateurs dans l’ensemble des services de l’IITA afin de comprendre pleinement ce qui est nécessaire pour les API, ainsi que les différents produits avec lesquels nos utilisateurs ont besoin que le système de l’IITA interagisse. Ce travail a commencé au cours du quatrième trimestre 2020. Une fois la cartographie terminée, une période d’échanges avec les fournisseurs d’outils et les utilisateurs des API s’ouvrira au premier trimestre 2021. Nous travaillerons ensuite à concevoir et approuver le portail API, dans l’optique de lancer le service dans le courant de l’année 2021.

Avec qui devons-nous collaborer ?

Nous échangerons avec nos utilisateurs et fournisseurs afin de définir la meilleure méthodologie pour chaque produit.

Outils de publication possibles

Le Bilan technique nous a recommandé de réaliser une analyse complète des possibles futurs services de publication des données de l’IITA. La première étape a consisté à recruter un consultant externe (ThresholdWorld) pour réaliser et soumettre un sondage à l’intention des signataires de l’IITA, afin d’évaluer leurs besoins en matière d’outils de publication. Le sondage et les travaux sur l’expérience des utilisateurs démarrent ce mois-ci.

Que devons-nous faire ?

Au premier trimestre 2021, nous analyserons les informations tirées des travaux sur l’expérience des utilisateurs, rédigerons un projet de mandat et l’utiliserons comme base pour analyser en détail les possibilités afin que le Conseil d'administration puisse envisager la meilleure voie à suivre. Les travaux techniques commenceront dès lors que la marche à suivre aura été approuvée pour un outil de publication. En fonction de l’ampleur des travaux et de la méthode d’exécution, notre but consiste à ce qu’un outil de publication soutenu par l’IITA soit disponible avant fin 2021. Entretemps, nous continuerons à suivre la fourniture de services de publication par des fournisseurs externes, dont AidStream. Nous veillerons également à ce que les travaux prévus de l’équipe technique sur l’API du registre de l’IITA (voir ci-après) viennent compléter tout futur canal de publication.

Avec qui devons-nous collaborer ?

Nous échangerons avec toute une gamme de signataires dans le cadre des travaux sur l’expérience des utilisateurs afin de comprendre quels types d’organisations souhaiteraient utiliser un outil de publication soutenu par l’IITA et à quels systèmes internes cet outil devrait être intégré. Nous échangerons également avec des fournisseurs d’outils de publication existants, par exemple AidStream.

Outil de validation

Que devons-nous faire ?

Dans le sillage de la recommandation du Bilan nous appelant à organiser les outils sous la forme de microservices déconnectés, nous entreprendrons des travaux de fond en 2021 pour dissocier l’outil de validation de la Banque de données. Cette mesure sera conforme à l’architecture de microservices proposée dans le Bilan. La réalisation de ces travaux de fond essentiels devrait raccourcir le délai de réception des rapports de validation publics pour les utilisateurs.

IATI Validator launch.png

À terme, l’outil de validation et la Banque de données communiqueront entre eux au moyen du portail API ; tous les autres produits fonctionneront également de cette manière. Nous nous attèlerons aussi à créer une API publique pour l’outil de validation en 2021, dans l’optique qu’elle soit disponible avant l’été.

Avec qui devons-nous collaborer ?

Nous échangerons avec les utilisateurs de l’outil de validation pour connaître leurs besoins en matière d’API pour cet outil.

Niveau de données sémantiques/d-portal v2

Parmi les problèmes à résoudre, le Bilan a relevé que les utilisateurs avaient besoin de meilleurs outils pour accéder aux données, et a recommandé d’élaborer un nouveau « niveau de données sémantiques ». En bref, il s’agit d’un ensemble sélectionné de données de l’IITA qui fournit aux utilisateurs non familiarisés avec le langage XML un moyen plus facile d’accéder aux données, de les comprendre et de les utiliser. Bien que la plateforme d-portal actuelle fournisse une telle option dans une certaine mesure, cet outil a été élaboré il y a plusieurs années ; il ne comporte dès lors pas toutes les fonctionnalités désormais nécessaires pour apporter une meilleure expérience d’utilisation des données de l’IITA à un groupe plus large d’utilisateurs. En 2021, nous lancerons un projet sur l’expérience des utilisateurs afin de déterminer de quels formats, transformations et visualisations les utilisateurs de données ont besoin pour accéder plus utilement aux données. Les conclusions de ce projet nous aideront à définir les exigences pour la version 2.0 de la plateforme d-portal, dont la conception et la spécification sont prévues avant fin 2021 et le développement et le déploiement pour 2022.

Que devons-nous faire ?

Comme indiqué précédemment, pour comprendre pleinement quelles sont les attentes des utilisateurs concernant un nouveau niveau de données/une deuxième version de la plateforme d-portal, nous devons mener un projet sur l’expérience des utilisateurs. Nous établirons le projet début 2021 et nous prévoyons que les travaux se dérouleront du deuxième au troisième trimestre. Puis, nous travaillerons à la conception et à la définition du champ d'application et à la finalisation du cahier des charges. Avant la fin de l’année, nous entendons mettre en place une conception et une spécification de produit, qui détermineront la portée du nouveau niveau de données/de la deuxième version de la plateforme d-portal et nous permettront d’entamer toute passation de marché nécessaire. Nous continuerons à héberger, prendre en charge et maintenir la version actuelle de la plateforme d-portal tout au long de ce processus.

Avec qui devons-nous collaborer ?

Nous échangerons avec les utilisateurs des données de l’IITA et l’ensemble de la communauté tout au long du projet, en commençant par recueillir un large éventail de contributions.

Banque de données

Que devons-nous faire ?

IATI Datastore 2020.png

Nous travaillerons en priorité avec le fournisseur de la Banque de données pour résoudre les problèmes de performance existants du produit. Aucun changement n’est prévu dans les fonctionnalités principales de la Banque de données en 2021, mais nous nous attacherons à garantir que le produit de base est solide et efficient afin que d’autres outils et services puissent s’appuyer sur lui en toute fiabilité.

Avec qui devons-nous collaborer ?

Nous devrons échanger avec le fournisseur de la Banque de données concernant le déploiement du nouveau portail API et l’API de la Banque de données.

Méthodologie relative aux statistiques de publication/à la qualité des données

Le Bilan a mis en lumière la nécessité d’améliorer notre méthodologie relative aux statistiques de publication de même que les informations ainsi obtenues. La demande d’une nouvelle méthodologie avait déjà été formulée par le passé, notamment par le groupe de travail sur l’utilisation des données de l’IITA. L’exécution de ce projet est également conforme au plan de mise en œuvre de la qualité des données de l’IITA pour 2021.

Que devons-nous faire ?

Au deuxième trimestre 2021, nous lancerons des discussions sur une nouvelle méthodologie relative aux statistiques de publication de l’IITA. Nous examinerons les besoins des utilisateurs existants en matière de statistiques de publication et recueillerons des retours d’information supplémentaires si nécessaires. Nous concevrons ensuite une nouvelle méthodologie en fonction des besoins des utilisateurs, conviendrons de ce qui est nécessaire au troisième trimestre 2021, et produirons de nouvelles pages avant la fin du quatrième trimestre.

Avec qui devons-nous collaborer ?

Nous partagerons notre nouvelle méthodologie proposée avec la communauté sur la plateforme communautaire de l’IITA, IATI Connect, pour échanger et recueillir des retours d’information.

Hébergement des fichiers XML des signataires

Dans le Bilan, il est également recommandé d’élaborer une politique relative à l’hébergement des fichiers XML des signataires. Différents éléments du système actuel de l’IITA hébergent déjà des fichiers XML des signataires, mais chaque outil le fait de manière séparée. De plus, les données en mémoire cache ne sont pas accessibles si, par exemple, le site d’un signataire est mis hors service.

Que devons-nous faire ?

Nous devons déterminer si nous voulons stocker une copie des fichiers XML des signataires et y fournir un point d’accès, et élaborer une politique à cet égard. Nous devons également veiller à la mise en place d’un ensemble clair de politiques et de règles concernant le stockage, la rétention et la suppression des données, ainsi que de procédures opérationnelles à cet effet.

Avec qui devons-nous collaborer ?

Une fois élaborée, nous partagerons notre proposition de politique sur l’hébergement des fichiers XML des signataires avec la communauté pour échanger et recueillir des retours d’information sur IATI Connect au début 2021.

Stockage de données historiques

Que devons-nous faire ?

Le Conseil d’administration a demandé au Secrétariat d’évaluer la valeur ajoutée du stockage des données historiques et, sur cette base, de lancer une consultation auprès de la communauté de l’IITA. Ce projet vise également à cartographier les répercussions techniques du stockage des données historiques et à concevoir une proposition à soumettre au Conseil pour examen. Cet élément dépend de l’adoption de la politique relative au stockage des fichiers XML des signataires (ci-dessus) et commencera donc plus tard en 2021 ou début 2022.

Avec qui devons-nous collaborer ?

Une consultation approfondie auprès de la communauté de l’IITA (signataires et utilisateurs de données) sera nécessaire.

J’ai hâte de travailler avec la communauté de l’IITA pour mettre en place ces importantes mesures post-Bilan au cours de l’année prochaine.

API du registre de l’IITA

Une partie modeste mais importante du travail est déjà en cours en vue d’améliorer la documentation API relative à la publication et aux métadonnées pour le registre sur notre site Internet. Ce travail permettra aux développeurs de travailler avec les API du registre. Nous collaborons avec le fournisseur pour mettre ces mesures en œuvre au quatrième trimestre 2020.

J’ai hâte de travailler avec la communauté de l’IITA pour mettre en place ces importantes mesures post-Bilan au cours de l’année prochaine. Pour en savoir plus, veuillez consulter la feuille de route du Bilan technique de l’IITA pour 2020/2021.

Actualités associées

Bilan technique de l’IITA

Wendy Thomas, Directrice technique de l’IITA, a rédigé un billet sur les recommandations de la récente analyse issue du bilan technique de l’IITA. Ces recommandations fournissent des propositions pour la conception du futur système technique de l’IITA, propositions qui ont été acceptées par le Conseil d’administration de l’IITA.
Pour en savoir plus