Premières attributions du Fonds pour l’utilisation des données de l’IITA

  • 2 Août 2018

Nous sommes ravis d’annoncer que quatre projets ont été sélectionnés pour recevoir un financement du Fonds pour l’utilisation des données de l’IITA, créé dans le cadre de la Stratégie d’utilisation des données de l’IITA 2017-2019.

Félicitations à Africa Open Data, Development Gateway et Oxfam États-Unis qui mettront en œuvre des projets visant à accroître la sensibilisation, à améliorer les outils et à renforcer l’intégration des données de l’IITA au sein des systèmes internes des pays en développement.

Le Fonds pour l’utilisation des données a été créé en vue d’accroître l’utilisation des données de l’IITA publiées par plus de 800 organismes et concernant plus d’un million d’activités humanitaires et de développement.

Le Conseil d’administration a demandé à l’Équipe spéciale en charge de l’utilisation des données de l’IITA, laquelle comprend des membres de l’Initiative issus de ses groupes de donateurs, de pays partenaires et d’organisations de la société civile, de renforcer l’utilisation régulière de ces données pour informer la prise de décisions et accroître la responsabilité. Dans ce contexte, l’Équipe spéciale s’est efforcée de déterminer les difficultés propres à l’utilisation systématique de données, et d’y répondre grâce à une série d’attributions du fonds.

Vous trouverez ci-après des informations plus détaillées sur les premières activités à mettre en œuvre à l’aide des financements du Fonds pour l’utilisation des données de l’IITA :

  • Oxfam États-Unis et Oxfam Ouganda coopéreront avec quatre organisations de la société civile partenaires basées en Ouganda en vue de mettre en œuvre des activités de formation visant à encourager et accroître l’utilisation de données de l’IITA. Oxfam États-Unis et Oxfam Ouganda encourageront ensuite les quatre OSC à rendre leurs expériences publiques (par le biais d’articles, d’images, et possiblement de moyens multimédias ou de vidéos interactives) pour accroître l’intérêt ou les connaissances à l’égard des données de l’IITA et partager les enseignements tirés avec la communauté de l’IITA.

  • Africa Open Data travaillera avec environ 150 étudiants en ingénierie et gestion à travers le Ghana en vue de produire des applications Web et mobiles axées sur les citoyens facilitant l’utilisation des données de l’IITA. Le projet visera la mise en œuvre d’ateliers de sensibilisation à Accra, Ho et Kumasi, lesquels seront suivis par un hackathon de deux jours à Accra.

  • Development Gateway mettra en œuvre deux projets portant sur la cartographie de l’ensemble des outils d’utilisation de données existants et l’amélioration de l’intégration des données de l’IITA au sein de la plateforme de gestion de l’aide (PGA) du Sénégal. Le premier projet supposera l’élaboration d’un catalogue en ligne et la rédaction de guides sur les outils existants en vue d’aider les utilisateurs à accéder aux données de l’IITA. Le second projet visera à améliorer la capacité à importer automatiquement les données de l’IITA dans la PGA interne du Sénégal et à renforcer la compréhension au sein du personnel gouvernemental grâce à l’ajout de descriptions de la norme de l’IITA sur la plateforme, par le biais de conseils techniques.

Pour de plus amples informations sur le Fonds pour l’utilisation des données de l’IITA, le travail mené par l’Équipe spéciale ou les modalités de demande de financements auprès du Fonds, contactez Lea Zoric, spécialiste de la sensibilisation et de l’utilisation des données de l’IITA : lea.zoric@undp.org.