Solidar Suisse rejoint la communauté grandissante des membres de l’IITA

  • 1 Décembre 2020
solidar suisse.png

Solidar Suisse est la dernière ONG en date à adhérer à l’IITA.

Alors que l’IITA compte désormais près de 100 membres, Felix Gnehm, Directeur de Solidar Suisse, nous a parlé de la décision de l’ONG d’adhérer à l’initiative.

Parlez-nous de Solidar Suisse. Que fait votre organisation ?

Solidar Suisse est une organisation à but non lucratif qui lutte pour des conditions de travail décentes, la participation démocratique et la justice sociale dans le monde entier. Nous mettons en œuvre plus de 60 projets répartis sur quatre continents et nous apportons une aide humanitaire en cas de catastrophe. Le programme de coopération au développement de Solidar Suisse est soutenu par la DDC du gouvernement suisse.

Nous avons décidé d’adhérer à l’IITA car nous pensons que l’application de bonnes pratiques de transparence peut autonomiser nos partenaires et nos membres dans l’hémisphère sud.

Pourquoi Solidar Suisse a adhéré à l’IITA ?

Nous avons décidé d’adhérer à l’IITA car nous pensons que l’application de bonnes pratiques de transparence peut autonomiser nos partenaires et nos membres dans l’hémisphère sud. Par ailleurs, l’adhésion à l’IITA renforce la confiance dans les activités de Solidar Suisse parmi les donateurs tant privés qu’institutionnels. En outre, l’un des principaux objectifs de la stratégie de Solidar Suisse pour 2020-2024 consiste à « devenir une ONG accessible et transparente ».

Pourquoi est-il important de publier vos dépenses conformément à la norme de l’IITA ?

Premièrement, rares sont les raisons de ne pas partager et publier des données conformément à la norme de l’IITA.

Nous pensons que les données ouvertes peuvent permettre aux communautés du développement et de l’action humanitaire de définir ensemble les bonnes priorités. Si les organisations du secteur manquent de données et d’informations sur qui fait quoi avec quel volume de financement, comment peuvent-elles s’aligner, se coordonner et tirer parti des synergies ? L’augmentation du volume de données publiées conformément à la norme de l’IITA permettra aux pays partenaires d’intégrer intelligemment les fonds de développement dans leurs propres programmes de développement.

Nous pensons que les données ouvertes peuvent permettre aux communautés du développement et de l’action humanitaire de définir ensemble les bonnes priorités.

Par ailleurs, les personnes qui bénéficient de la coopération internationale ont le droit de savoir qui finance quoi. Les donateurs (y compris nos milliers de petits ménages donateurs) ont tout autant le droit de savoir quels fonds vont où et quel est leur incidence. Enfin, les données de l’IITA peuvent favoriser des récits et une couverture médiatique positifs, ce qui renforce la confiance dans les activités humanitaires et de développement.

Quelles informations allez-vous publier dans le cadre de l’IITA ?

Nous nous attacherons à publier les données sur notre financement et nos projets requises par la norme de l’IITA dès que possible. Nos revenus annuels avoisinent les 20 millions de dollars US et proviennent à la fois de fonds publics (environ 40 %) et privés (60 %). Nous publions déjà la plupart des faits et des chiffres relatifs à nos finances, mais les points à améliorer restent nombreux. Nous avons hâte de publier nos données conformément au format solide de la norme de l’IITA.

Comment participerez-vous à l’IITA en tant que membre ?

Nous avons hâte de rencontrer les membres de l’IITA lors de l’Assemblée des membres virtuelle qui se tiendra le 1er et le 2 décembre.

Premièrement, nous avons hâte de rencontrer les membres de l’IITA lors de l’Assemblée des membres virtuelle qui se tiendra le 1er et le 2 décembre. En tant que nouveau membre, notre priorité consistera à publier nos données conformément à la norme de l’IITA. Nous avons hâte de présenter les données de l’IITA au personnel de Solidar Suisse dans le monde entier, à nos organes de gouvernance ainsi qu’à nos membres, partenaires et donateurs. Nous sommes certains que d’autre ONG suisses seront très intéressées ; nous serons ravis de partager avec elles notre expérientre en matière de publication de données de l’IITA.

Pour en savoir plus sur les membres de l’IITA et pour savoir comment adhérer à l’Initiative, consultez la page Rejoindre l’IITA.

Actualités associées

Ajah rejoint l’IITA

L’entreprise canadienne à vocation sociale Ajah est le dernier membre à avoir rejoint l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide (IITA).
Pour en savoir plus