Données relatives à la COVID-19 publiées conformément à l’IITA : que savons-nous et quelle est la prochaine étape ?

  • 26 Juin 2020

Covid-19.jpg

La pandémie mondiale de COVID-19 constitue une menace pour les progrès accomplis à force de persévérance dans le domaine du développement, car elle compromet la réalisation du Programme 2030 et des plans nationaux de développement. En cette période de crise sans précédent, la communauté du développement soutient en priorité les politiques de riposte et de relèvement. Toutefois, pour faire en sorte que les pays répondent de manière efficace à la crise et reconstruisent durablement, il est essentiel que les partenaires du développement affectent les ressources aux besoins ainsi qu’aux priorités spécifiques à chaque pays et qu’ils coordonnent leurs efforts afin d’éviter les doubles emplois et d’optimiser les financements.

Grâce à la publication opportune de données exhaustives sur les ressources consacrées à la lutte mondiale contre la COVID-19, la communauté de l’IITA fournit à ses partenaires du monde entier des informations essentielles à la planification, à la coordination et à l’évaluation de la riposte face à la pandémie.

Grâce à la publication opportune de données exhaustives sur les ressources consacrées à la lutte mondiale contre la COVID-19, la communauté de l’IITA fournit à ses partenaires du monde entier des informations essentielles à la planification, à la coordination et à l’évaluation de la riposte face à la pandémie.

 

L’analyse qui suit présente les progrès réalisés en matière de publication de données conformes à la norme de l’IITA concernant des activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 et esquisse le travail qu’il reste à accomplir pour obtenir plus d’informations de meilleure qualité.

Analyse des données relatives à la COVID-19 publiées conformément à la norme de l’IITA

 

Peu de temps après l’irruption de la pandémie, l’IITA a mis au point des lignes directrices concernant la publication permettant aux signataires de recenser, selon une méthode standardisée, les activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 au sein de leurs ensembles de données conformes à la norme de l’IITA. Le respect de ces lignes directrices permet aux utilisateurs de données de repérer ces activités, et donc de consulter, d’analyser et d’utiliser plus facilement les données y afférentes (les lignes directrices détaillées concernant l’accès aux données conformes à la norme de l’IITA en lien avec la lutte contre la COVID-19 ainsi que leur utilisation sont disponibles ici).

Depuis la présentation des lignes directrices en mars, 53 organisations ont publié des données concernant 1 376 activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 (en date du 17 juin). Le Secrétariat de l’IITA a depuis lors analysé la qualité et le contenu de ces données. À l’heure actuelle, il utilise les conclusions de son analyse pour mener des actions de sensibilisation aux problèmes de qualité auprès des signataires de premier plan et pour décider de potentielles modifications des lignes directrices concernant la publication. L’IITA publiera prochainement, sur son site Internet, un article présentant un aperçu des problèmes décelés et de leurs implications pour l’utilisation des données.

Conclusions principales

 

Les conclusions principales de l’évaluation initiale menée par le Secrétariat, portant sur les données relatives à la COVID-19 publiées conformément à la norme de l’IITA sont les suivantes [1] :

  • 1 376 activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 ont été recensées.

  • 53 % des données portant sur les activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 ont été publiées par des organisations multilatérales.

  • 87 % des données portant sur les activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 ont été publiées par dix organisations, la majorité de ces données émanant du PNUD et de la Commission européenne.

  • 405 organisations ayant mis en œuvre des activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 ont été répertoriées.

  • 138 pays sont bénéficiaires de financements en lien avec la lutte contre la COVID-19 dans le cadre d’activités publiées conformément à la norme de l’IITA.

  • Les engagements de dépenses publiés conformément à la norme de l’IITA représentent 297 millions de dollars US, alloués à la lutte contre la COVID-19, tandis que 166 millions de dollars US ont été déboursés pour faire face à la pandémie.

  • Les informations relatives aux pays bénéficiaires et aux organisations chargées de la mise en œuvre font souvent défaut dans les données publiées concernant les activités en lien avec la lutte contre la COVID-19. Le Secrétariat de l’IITA mène actuellement des actions de sensibilisation auprès des signataires, en particulier de ses membres, afin de combler ces lacunes et de résoudre d’autres problèmes liés à la qualité des données.

  • À l’heure actuelle, seuls neuf signataires recensent des transactions en lien avec la lutte contre la COVID-19, ce qui limite la possibilité de déterminer les flux de ressources destinés précisément à la riposte contre la pandémie. Des discussions avec la communauté de l’IITA sont en cours afin de trouver de possibles solutions à ce problème.

[1] La méthodologie suivie pour mener cette analyse, y compris la définition d’une activité et d’une transaction en lien avec la lutte contre la COVID-19, est disponible à la fin de cet article. Il faut toutefois noter qu’il s’agit probablement d’une vision encore partielle des activités financées et mises en place par les organisations signataires de l’IITA. Pour des raisons de calendrier de publication, certaines organisations n’ont pas encore publié toutes les valeurs relatives à la COVID-19 dans le cadre de leurs activités, tandis que d’autres doivent encore publier des données actualisées présentant leurs activités en lien avec la lutte contre la pandémie. Le nombre d’activités recensées et la qualité des données devraient continuer à progresser. Le Secrétariat communiquera régulièrement à la communauté de l’IITA les dernières informations sur ces avancées.

Organisations publiant des informations concernant leurs activités en lien avec la lutte contre la COVID-19

 

Tableau 1. Nombre d’activités en lien avec la lutte contre la COVID-19, par type d’organisation

 
Type d’organisation Nombre d’organisations Nombre d’activités
Organisation multilatérale 17 728
Autre entité du secteur public 4 339
Gouvernement 13 229
ONG internationale 14 67
Autre 1 6
Secteur privé 2 2
ONG nationale 1 2
Partenariat public-privé 1 1
Fondation 1 1
 

Tableau 2. Nombre d’activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 (10 premiers signataires)

Remarque : la définition d’« activité » varie selon les organisations, ce qui peut parfois se traduire par un nombre d’activités plus élevé que prévu (p. ex., le PNUD considère tant ses projets que ses réalisations comme des activités).

 
Signataire Nombre d’activités
PNUD 378
Commission européenne – ECHO 329
Banque mondiale 138
USAID 109
HCR 66
OMS 59
Oxfam Novib 34
Allemagne 32
UNICEF 30
DFID (ministère britannique du Développement international) 26
 

Organisations mettant en œuvre des activités en lien avec la lutte contre la COVID-19

 

On dénombre 405 organisations exerçant des activités en lien avec la lutte contre la COVID-19, dont plusieurs, telles que le PNUD et l’UNICEF, affirment mettre en œuvre leurs propres activités. Le PNUD est l’organisation de mise en œuvre la plus citée, suivie du HCR et de l’OMS. Environ 9 % des activités (125) ne mentionnent pas le nom des organisations de mise en œuvre.

Tableau 3. Les dix premières organisations mettant en œuvre des activités en lien avec la lutte contre la COVID-19

 
Organisation de mise en œuvre Nombre d’activités
PNUD 336
Non spécifié* 125
HCR 66
OMS 66
UNICEF 49
Conseil danois pour les réfugiés (Dansk Flygtningehjaelp) 19
Conseil norvégien pour les réfugiés (NOR) 18
Comité international de secours (IRC Deutschland gGmbH) 15
Action Contre la Faim (Acción Contra El Hambre – ES) 12
PAM 12

*Activité n’incluant pas le nom de l’organisation de mise en œuvre.

Pays bénéficiaires d’un financement lié à la lutte contre la COVID-19

 

Les activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 publiées sur l’IITA concernent plus de 138 pays bénéficiaires. L’Ouganda et le Bangladesh sont les pays les plus cités (35 activités chacun). Environ 11 % des activités n’incluent pas de pays bénéficiaire.

Tableau 4. Nombre d’activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 par pays bénéficiaire* (dix premiers pays)

 
Pays Bénéficiaire Nombre d’activités
Non spécifié* 156
Ouganda 35
Bangladesh 35
Syrie 33
Pakistan 32
Somalie 30
Éthiopie 28
Inde 26
Philippines 26
Palestine 26

*Les activités comptant plusieurs pays bénéficiaires ne sont pas incluses.

**L’activité ne mentionne pas de pays bénéficiaire.

Les ressources allouées à la lutte contre la COVID-19

 

Lorsqu’une activité est classée comme étant en lien avec la lutte contre la COVID-19, cela ne signifie pas nécessairement que toutes les ressources de cette activité sont affectées à la lutte contre la COVID-19. Afin de déterminer de manière sûre qu’une transaction a trait à la lutte contre la COVID-19, leslignes directrices concernant la publication de données relatives à la COVID-19 recommandent de la catégoriser comme relative à la lutte contre la COVID-19 au niveau de la transaction, en incluant « COVID-19 » dans la description de la transaction. À l’heure actuelle, on ne compte pourtant que neuf signataires qui répertorient ainsi les transactions en lien avec la lutte contre la COVID-19.

On enregistre 14,4 milliards de dollars US d’engagements sortants pour les activités en lien avec la lutte contre la COVID-19, mais seulement 297 millions (2 %) de transactions classées comme relatives à la lutte contre la COVID-19. De plus, on enregistre 6,3 milliards de dollars US versés pour les activités en lien avec la lutte contre la COVID-19, mais seulement 167 millions (3 %) de transactions classées comme relatives à la lutte contre la COVID-19. Cela signifie que seule une proportion limitée des ressources attribuées aux activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 peut être définie comme telle.

Des consultations sont en cours pour déterminer la meilleure façon de s’assurer que les données publiées conformément à la norme de l’IITA permettent d’identifier les flux de ressources exclusivement destinés à la lutte contre la COVID-19.

Cela limite l’analyse potentielle des flux de ressources en lien avec la lutte contre la COVID-19. Pour y remédier, des consultations sont en cours afin de déterminer la meilleure façon de s’assurer que les données publiées conformément à la norme de l’IITA permettent d’identifier les flux de ressources exclusivement destinés à la lutte contre la COVID-19. L’accès à ces données financières est essentiel pour permettre aux utilisateurs de données, notamment aux gouvernements des pays partenaires, de connaître la quantité de ressources entrant dans leurs pays pour lutter contre la pandémie. Ils pourront alors prendre des décisions éclairées quant à l’allocation des ressources nationales.

S’agissant des ressources pouvant être identifiées de manière sûre comme relatives à la lutte contre la COVID-19, les données montrent que les engagements sortants entre le 1er janvier 2020 et le 17 juin 2020 ont atteint presque 297 millions de dollars US, avec une augmentation substantielle entre les deux premiers trimestres. Les versements ont atteint presque 167 millions de dollars US. On observe une augmentation comparable entre les deux premiers trimestres.
Le tableau ci-dessous montre les ressources investies dans la lutte contre la COVID-19 publiées depuis le début de 2020, catégorisées en fonction du type de transaction et de l’organisation qui a publié ces données.

 

Tableau 5. Flux de ressources relatifs à la lutte contre la COVID-19 (en dollar US) dans les transactions en lien avec la COVID-19


Type de transaction

Organisation signataire

Premier trimestre 2020 : Du 1er janvier au 31 mars

Deuxième trimestre 2020 : Du 1er avril au 17 juin

Total
   
Fonds entrants (en dollars US)   
   
Danish Church   Aid   
   
0   
   
1 059 800   
   
1 059 800   
   
Commission européenne – ECHO   
   
284 484 648   
   
55 574 364   
   
340 059 012   
   
ZOA   
   
0   
   
784 350   
   
784 350   
   
Total   
   
284 484 648   
   
57 418 514   
   
341 903 162   
   
Engagement sortant (en dollars US)   
   
ActionAid UK   
   
0   
   
46 589   
   
46 589   
   
Commission européenne – ECHO   
   
42 139 163   
   
53 242 050   
   
95 381 213   
   
USAID   
   
40 102 441   
   
161 236 076   
   
201 338 517   
   
Total   
   
82 241 604   
   
214 524 715   
   
296 766 320   
   
Versements (en dollar US)   
   
Commission européenne – ECHO   
   
36 780 471   
   
51 577 625   
   
88 358 096   
   
Ministère des Affaires étrangères (République de Slovénie)   
   
0   
   
111 602   
   
111 602   
   
USAID   
   
2 974 503   
   
9 431 901   
   
12 406 403   
   
UNITAID   
   
0   
   
172 532   
   
172 532   
   
OCHA – CERF (Fonds central d’intervention d’urgence)   
   
0   
   
65 850 023   
   
65 850 023   
   
Total   
   
39 754 974   
   
127 143 682   
   
166 898 656   
   
Engagements entrants (en dollars US)   
   
HCR   
   
23 896 000   
   
142 138 040   
   
166 034 040   
   
Total   

23 896 000
   
142 138 040
   
166 034 040

Sur près de 297 millions de dollars US d’engagements sortants, presque 23 % n’indiquaient pas de pays bénéficiaire.

Tableau 6. Engagements sortants (en dollars US) par pays bénéficiaire de transactions en lien avec la lutte contre la COVID-19* (dix premiers bénéficiaires, du 1er janvier 2020 au 17 juin 2020)

Pays Bénéficiaire Engagements (en dollars US)
Non spécifié* 66 875 143
Italie 20 000 000
Iran 17 367 750
Pakistan 12 602 500
Iraq 11 258 725
Afrique du Sud 8 420 000
Inde 6 350 000
Palestine 5 000 000
Birmanie 4 625 480
Nigéria 4 553 267

*Les activités comptant plusieurs pays bénéficiaires ne sont pas incluses.

**L’activité ne mentionne pas de pays bénéficiaire.

Sur près de 167 millions de dollars US de versements, presque 60 % n’incluent pas de pays bénéficiaire. L’Iraq a reçu le versement le plus significatif jusqu’à présent.

 

Tableau 7. Versements (en dollars US) par pays bénéficiaire de transactions en lien avec la lutte contre la COVID-19* (dix premiers bénéficiaires, du 1er janvier 2020 au 17 juin 2020)

Pays Bénéficiaire Versements (en dollars US)
Non spécifié* 99 884 950
Iraq 7 602 593
Iran 6 723 000
Yémen 6 162 750
Afghanistan 5 752 780
Pakistan 5 284 278
Syrie 4 349 085
Birmanie 4 145 548
Somalie 2 617 488
Ouganda 2 050 062

*Les activités comptant plusieurs pays bénéficiaires ne sont pas incluses.

**L’activité ne mentionne pas de pays bénéficiaire.

Et ensuite ?

Ces chiffres montrent que des progrès encourageants ont été réalisés en ce qui concerne la mise à disposition généralisée de ressources pour les partenaires de développement et les pays partenaires dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour s’assurer de la disponibilité de données complètes et fiables en vue de coordonner les efforts, d’éviter les doubles emplois et de maximiser les financements. Dans ce contexte, le Secrétariat de l’IITA est en train de mettre en place un ensemble d’activités pour soutenir les signataires et la communauté de l’IITA afin de réaliser ces objectifs :

Webinaire de l’IITA du 30 juin sur la COVID-19

Le Secrétariat de l’IITA organise son troisième webinaire sur la COVID-19 le 30 juin à 15h30 (heure du Royaume-Uni) pour présenter l’analyse des données ci-dessus et s’enquérir davantage des besoins des parties prenantes en matière de données. Inscrivez-vous dès maintenant.

Le Secrétariat de l’IITA publiera, fin juin, de nouvelles analyses et lignes directrices pour que les signataires améliorent la qualité de leurs données en lien avec la COVID-19. Dans une prochaine publication, nous aborderons les points suivants :

  • Comment les signataires identifient les activités spécifiquement relatives à la COVID-19 dans les données qu’ils publient sur l’IITA.
  • Les problèmes de qualité des données qui ont été identifiés et traités.
  • Les améliorations devant être apportées par les organisations signataires afin que les données relatives à la COVID-19 soient plus pertinentes pour les utilisateurs de données.

Obtenir de l’aide

N’hésitez pas à nous poser vos questions sur l’utilisation ou la publication de données de l’IITA concernant des activités en lien avec la lutte contre la COVID-19 en écrivant au service d’assistance de l’IITA : [email protected].

Informations complémentaires : Méthodologie de l’analyse des données de l’IITA sur la COVID-19

 

Les données ont été récupérées sur le registre de l’IITA le 17 juin 2020, alors que la banque de données de l’IITA était encore en phase de pré-lancement. Les activités et les transactions ont été incluses dans l’analyse conformément aux lignes directrices de la publication de données relatives à la COVID-19 faisant appel à la norme de l’IITA. Voici les définitions utilisées :

Une activité est dite en lien avec la lutte contre la COVID-19 si i) elle comporte « COVID-19 » dans son titre, sa description ou la description de la transaction ; ou ii) elle a « EP-2020-000012-001 » ou « HCOVD20 » pour code de portée humanitaire (« humanitarian scope code ») ; ou iii) son code d’identification (« tag code ») est « COVID-19 ».

Une transaction est dite en lien avec la lutte contre la COVID-19 si sa description contient « COVID-19 ».

Les données financières ont été converties en dollars US en utilisant un taux de change moyen annuel établi en divisant le PIB en unité monétaire nationale par le PIB en dollars US (source : FMI WEO). Les devises non conventionnelles figurant dans les données de l’IITA (droits de tirage spéciaux, Bitcoin, etc.) ont été jointes à la liste de taux d’échange.